Ecole des Arches

L'école des Arches prépare, entre autres, des jeunes à la maturité suisse, au baccalauréat international et au CFC d'informatique.

Depuis 2008, je donne des cours sur mandat dans cette école. Tous ces cours sont liés au développement logiciel.

  • Introduction au développement
  • Langages de programmation
    • Java
    • PHP
    • C
  • Modélisation

Cette activité représentait 20% à 25% de mon temps de travail, mais, depuis la rentrée 2012 ce pourcentage va augmenter pour dépasser les 50% et donc, devenir mon activité principale.

Biokema

Biokema est une société qui fabrique des produits pharmaceutiques pour les animaux.

Une des matières premières utilisées pour certains produits est le colostrum bovin. S'agissant d'un besoin spécifique, Biokema, avait développé une petite application Access. Cette application avait été mise en service il y a de nombreuses années. Elle avait déjà été portée sous différentes versions successives d'Access. Mais l'application avait de plus en plus de peine à fonctionner avec les dernières versions. De plus, au cours du temps les besoins ont aussi un peu évolué. Il était donc temps de construire une nouvelle solution.

Les points remarquables de cette application sont les suivants :

  • Application réseau avec base de données MySQL
  • Client lourd, Java/Swing
  • Machine à états finis SCXML
  • JasperReport
  • Exportation des paiements selon la norme ISO 20022

Agroplus

Agroplus est une suite logicielle dédiée à la gestion d'une exploitation agricole.

En 2007, j'ai eu le logiciel entre les mains et je me suis rapidement aperçu qu'il était écrit en Delphi. Étant donné que j'avais une dizaine d'années d'expérience sur cette technologie et que l'agriculture est un domaine qui m'intéresse, j'ai adressé un mail à Monsieur Pierre-Alain Baudraz pour lui proposer un rendez-vous et partager nos expériences.

Depuis ce temps-là, je réalise régulièrement des mandats pour Agroplus. Surtout de l'aide pour la modélisation et des solutions techniques concernant des points particuliers de la suite Agroplus.

Provimi-Kliba

Provimi-Kliba est une entreprise importante dans le secteur de l'alimentation animale.

Fin 2011, cette société a eu besoin de se faire réaliser un logiciel sur-mesure pour calculer des intérêts pour leurs nombreux clients.

Les points remarquables de cette application sont les suivants :

  • Application standalone en Java/Swing
  • Données lues et interprétées à partir de plusieurs fichiers Excel
  • Construction d'une structure d'objets en mémoire pour obtenir un maximum de performances
  • Utilisation de hibernate et de H2
  • JasperReport

Anecdote : après avoir réalisé la routine sans optimisations, il fallait environ 70 minutes pour calculer la totalité des valeurs (analyse d'environ 45'000 écritures comptables). Après de nombreuses optimisations, le logiciel réalise la même opération en une minute maintenant!

UltraSoft AG

UltraSoft AG est une entreprise bernoise de développement logiciel. Après y avoir travaillé pendant une petite dizaine d'années, cette société est devenue mon premier client.

Quand j'ai quitté UltraSoft, l'entreprise était en pleine réflexion sur la technologie à utiliser à l'avenir. À ce moment-là (2007), la plupart des applications étaient développées en Delphi et les nouvelles n'étaient pas très bonnes.

Certains clients souhaitaient quitter la plateforme Windows, et ce n'était pas possible avec ce langage. Du point de vue technologique, c'était à peu près le seul reproche que nous avions à faire, le produit était plutôt abouti et très stable. L'entreprise avait un actif d'un bon million de lignes de code réparties dans trois produits phares.

Ce qui était largement plus inquiétant c'était la vie "business" de Delphi. À la base, l'outil de développement a été créé par la société Borland (pour tous ceux qui ont fait du pascal, nous connaissons cet éditeur pour avoir produit le célèbre Turbo Pascal, Delphi n’est que la suite logique de ce produit légendaire). Cette société est (était) loin d'avoir la taille et les ressources d'un Micro$oft ou d'un Oracle, par exemple. Elle a donc eu beaucoup de peine à s'imposer sur le marché même si ces produits étaient très bons techniquement par rapport à ses concurrents. Au cours de ma vie de développeur Delphi, j'ai connu l'époque Borland, puis Inprise, puis re-Borland, puis Codegear. La dernière étape de Delphi est Embarcadero, mais pour moi il était trop tard. J'avais choisi un autre langage...

Mon premier travail pour UltraSoft a été de reprendre une étude que j'avais commencée pendant mon Diplôme fédéral et qui passait en revue les différentes technologies à disposition pour remplacer à long terme le langage Delphi. Le choix s'est porté sur Java. La vaste palette d'outils mis à disposition autour de ce langage permet de faire beaucoup plus que Delphi le permettait, les applications sont automatiquement multiplateformes et les entreprises gravitant autour de cette technologie sont aussi nombreuses que prestigieuses.

UltraSoft a changé de langage de programmation, mais aussi revu en détail les processus de développement logiciel. L'organisation de l'équipe de développement, la formation, la modélisation, la programmation, la maintenance du code et les tests. Cela fait maintenant quatre ans que j'aide UltraSoft à mettre en oeuvre ce vaste projet.